Rechercher

De l'importance du silence...




Un spectateur complimentait Lucien Guitry :


— Quand vous dites le texte, monsieur Guitry, vous êtes merveilleux...mais c'est dans les silences que vous êtes particulièrement admirable !


Et Lucien Guitry de répondre :

— C'est parce que les silences sont de moi !

Quels cabots ces comédiens ! Mais quels cabots sublimes quand ils se taisent plus qu'ils ne jappent !


Aujourd'hui lors de mauvais débats ou de sinistres harangues les mots sont lancés à la volée, de manière brutale et froide, rafalés, kalachnikovés, jetés en pâture et en hystérie apnéique sans le moindre recours au souffle salvateur.


De peur d'entendre la parole séquestrée par l'interviewer, le concurrent ou l'auditoire.


Erreur grossière.


Sans respiration, la parole n'existe pas. Un bon orateur n'est autre qu'un instrument à vent. Au premier et au second degré.


Sans silence la respiration n'existe pas.


Le silence, quand on est orateur, c'est l'espace qu'on laisse à autrui pour s'approprier une idée, une image, une réflexion. Sans silence, le discours est vain. Si l'on vous donne trois minutes pour parler, n'en utiliser pas plus de deux pour votre verbe !


Pour conclure, je dirai simplement ceci : si le discours est un mur, les mots en sont les pierres et le silence le ciment.


Gardez cette image à l'esprit, bâtisseurs éloquents !




15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout