Rechercher

Didascalie


DIDASCALIE : nom féminin, du grec didaskalia qui signifie enseignement.


J’aime ce mot qui sonne comme un rythme de percutions sur un djembé, comme une phrase scandée par un slameur assoiffé de syllabes percutantes, elles aussi.

La didascalie, c’est la note que l’auteur de théâtre précise en italique ou entre parenthèses à destination du lecteur, du comédien ou du metteur en scène. A la cantonade ou (pour lui-même) sont des didascalies.


C’est une chaîne que l’écrivain tend à son serf d’interprète. Le talent du metteur en scène réside dans sa capacité à s’affranchir, comme jadis les esclaves, de ces entraves brandies, de s’approprier l’œuvre quitte à en proposer une autre lecture.


L’orateur devra être capable lui aussi de s’exonérer de notes complémentaires à son discours, d’être suffisamment attentif à son auditoire pour ne pas écarter l’opportunité d’improviser l’instant.




8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout