Rechercher

Passer la rampe

Dernière mise à jour : 7 déc. 2020


PASSER LA RAMPE : expression du langage du théâtre

Aujourd’hui ce n’est pas un mot mais une expression du monde du théâtre que je vous propose. Celle-ci revêt d’un sens particulier tant au théâtre évidemment que dans votre vie pro quotidienne.


Le contexte : autrefois, jadis diront certains historiens ou conteurs, la scène de théâtre était éclairée par diverses bougies et autres candélabres. L’avant-scène n’échappait pas à cette technique et les comédiens devaient alors respecter une certaine distance de sécurité par rapport à cette ligne de feu, on ne parlait pas encore de norme à l’époque, Ô temps béni, pour ne pas enflammer leurs costumes. Cela nécessitait donc un effort supplémentaire pour produire un texte audible pour le spectateur au-delà de cette lumineuse frontière. Quand un comédien était en-dessous, on disait que son interprétation ne passait pas la rampe. J’entends encore mon prof du cours Simon brandir cette sentence à ses élèves dans des moments d’exaspération : ça ne passe pas la rampe monvieux ! Non je n’étais pas le seul à qui il s’adressait… 😉


Côté pro c’est pareil. Je m’adresse à vous, lecteurs, qui, à un instant donné, devront affronter un auditoire pour lui transmettre un message avec talent, force et impact. N’oubliez pas de passer cette rampe, d’aller conquérir cette assemblée avec toute votre énergie et surtout l’envie de dialoguer avec elle. Gardez en mémoire cette expression vivifiante…





9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout